Monde de Tactics Ogre
   ACCUEIL       MONDE       PERSONNAGES       GUIDES       CONTACT       LIVRE D'OR   
Monde de Tactics Ogre
         → Histoire   |    Carte   |    Royaumes   
Chap I  ◊ Chap II Loyal  ◊ Chap III Loyal  ◊ Chap II Chaotique   ◊ Chap III Chaotique   ◊ Chap III Neutre  ◊ Chap IV
     CHAPITRE III Chaotique ~ La Gloire et le pouvoir, la servitude des infortunés.
Le Chemin de son choix
Denam qui a prit le château d'Almorica pour sauver sa soeur Catiua, rencontre Vyce. Une bataille féroce a commencé, mais sir Leonar est intervenu pour offrir à Denam, une fois de plus, une place dans la Résistance. Denam a rejeté la proposition avant de libérer Catiua.
La Gloire et le pouvoir, la servitude des infortunés : Quatre semaines sont passées depuis que la ville de Rhime est tombée au Bakram. Le Bakram a subi de lourdes pertes pendant le siège, ce qui a rendu impossible toute autre offensive. La Résistance Walister a également été forcée de regrouper ses forces une fois de plus.
Un envoyé d'Almorica
Il s'est ecoulé quatre semaines depuis l'invasion du Bakram. Vyce a traité avec les loslorien envoyés par la Résistance au château Phidoch. Pour convaincre les sombres chevaliers de rompre leur traité, il a proposé de forger un partenariat plus étroit.
Journal : Coritanae annexée
Le duc Ronwey de la Résistance Walister a rencontré le leadeur Galgastani pour négocier la dissolution de l'armée et la remise officielle de Coritanae. Cela marque la fin du Royaume de Galgastan établit par le hiérophante Balbatos.

Journal : Des Galgastani rejoignent la Résistance !
Des anciens soldats Galgastani affluent pour rejoindre la Résistance Walister. Beaucoup d'entre eux le font pour mettre fin à la guerre qui s'est prolongée pendant plus de deux années, et ils désirent prouver leurs forces contre les armées Bakram.

Journal : A Rhime, les réfugiés sont de retour
Un grand nombre de réfugiés ont fuit Rhime pour les régions avoisinantes lorsque le Bakram l'a envahi. Ceux qui avaient pris place dans Phidoch ont commencé à rentrer chez eux. Bakram a demandé le rétablissement de l'ordre public dans Rhime, mais des réfugiés déclarent que leurs mauvais traitements de la part de la population de Phidoch les ont forcé de partir.
 >>      

Image aléatoire